La mer du Nord - premiere partie

 27. březen 2011  Mathieu Detaille   komentáře

Jacques Brel a régulièrement évoqué la mer du Nord dans ses chansons, tant par le spectacle de lumières qu’elle offre (« le Plat pays ») que par ses implications sociales et économiques (« Amsterdam » par exemple). A son extrémité sud-ouest, la mer du Nord borde la France, la Belgique et le Royaume-Uni, à l’Est se trouvent les Pays-Bas, l’Allemagne et le Danemark, et enfin, au Nord, la Norvège et la Suède.

La mer du Nord - premiere partieLa mer du Nord - premiere partie

Jacques Brel a régulièrement évoqué la mer du Nord dans ses chansons, tant par le spectacle de lumières qu’elle offre (« le Plat pays ») que par ses implications sociales et économiques (« Amsterdam » par exemple).

 Situation géographique

A son extrémité sud-ouest, la mer du Nord borde la France, la Belgique et le Royaume-Uni, à l’Est se trouvent les Pays-Bas, l’Allemagne et le Danemark, et enfin, au Nord, la Norvège et la Suède. De tels pays autour d’une masse d’eau relativement petite (575 000 km2 alors que la France continentale en possède 543 000) a engendré, au cours de l’Histoire, bon nombre d’écueils, d’invasions et de guerres. À l’époque des Vikings au tournant du 1er millénaire, lors des guerres entre l’Angleterre et la France au milieu du Moyen Âge, ou encore lors de la Seconde Guerre mondiale, cette mer a toujours été un des nœuds du Nord-Ouest du continent européen, et le reste aujourd’hui.

Enjeux démographiques

Les Pays-Bas, dont la densité de population est la plus élevée d’Europe, sont ceux qui maîtrisent le mieux ses caprices. Le quart du pays est sous le niveau de la mer - jusqu’à – 6,76m. Les Néerlandais assèchent le sol avec des techniques sophistiquées depuis 1612. Les terres ainsi obtenues se dénomment des polders. Les Pays-Bas se sont ensuite étendus jusqu’aux inondations catastrophiques de 1953, qui inondèrent 9% du territoire. A partir de ce moment, le but n’a plus été de gagner sur la mer, mais de conserver ce qui avait été patiemment acquis, en déployant des infrastructures pouvant protéger les polders contre des crues multimillénaires (10 000 ans environ)1 .

Mat 1Les Pays-Bas étant dépendants de l’évolution du climat, ils scrutent de près tout changement qui pourrait les affecter. Malgré le scepticisme ambiant autour du réchauffement climatique, l’État néerlandais investit environ 10 milliards d’euros pour se protéger de nouvelles inondations 2. La carte ci à droite montre en bleu les zones potentiellement inondables, soit environ 55% du territoire 3, et en rouge les zones sans risque.

Le Royaume-Uni n’est pas en reste. A la suite des inondations de 1953 également, le pays a entreprit la construction du Thames Flood Barrier, qui permet d’éviter d’inonder Londres et sa région lors des marées exceptionnelles et/ou des tempêtes. C’est le deuxième plus grand barrage de ce type au monde, derrière le Oosterscheldekering néerlandais qui s’étend sur 9km de long.  

Économie maritime et fluviale

Plus généralement, la mer du Nord est un enjeu économique pour tous les pays qui la bordent. Parmi ces enjeux, il y a bien entendu la pêche, dont l’activité est désormais régulée afin de ne pas vider les stocks de poisson4. Plusieurs espèces sont menacées5, dont plus particulièrement la sole et la morue, deux poissons emblématiques de la région. Cette régulation européenne, appelée « Politique commune de la pêche », vise d’une part à diminuer le risque d’extinction de certaines espèces, et d’autre part à surveiller la quantité de poissons pour n’en pêcher que le surplus non-nécessaire à leur conservation6.

Les larges estuaires de l’Escaut, de la Meuse et du Rhin, débouchant tous trois sur la mer du Nord sur à peine 100 km de côtes, ont donné à cette zone une importance portuaire de dimension mondiale. À l’époque des Provinces-Unies7 déjà, les 150 km de littoral regroupant les villes d’Amsterdam, Rotterdam et Anvers lui procuraient une puissance économique comparable à Venise à son apogée, ou même aux États-Unis aujourd’hui8.  Cette zone de la mer du Nord, par la pêche, l’activité et la créativité économiques des Provinces, procurait du travail à toute la population. Les produits transitaient par Amsterdam, surnommée « l’entrepôt du monde »9, parce que la majeure partie des produits destinés à l’Europe y transitaient.

Aujourd’hui, le port de Rotterdam est un des trois plus importants au monde, et celui d’Anvers est le deuxième port européen10. Ils sont reliés entre eux par des canaux, qui irriguent également, outre les Pays-Bas et la Belgique, l’Allemagne, la France jusqu’à la méditerranée, et potentiellement même l’Europe centrale jusqu’à la Mer noire11.

  Obr. 3 Mh 2

Énergies fossiles

Le sous-sol marin recèle également des trésors convoités par les pays industrialisés. Les poches de gaz profitent ainsi aux Pays-Bas et à la Belgique. Cette dernière abrite le terminal gazier de Zeebrugge, le plus important d’Europe12. Zeebrugge est relié à Stavanger, en Norvège, par un gazoduc de 814 km. La Norvège est le deuxième exportateur mondial de gaz13, et cinquième producteur mondial14. Quant à l’or noir, c’est également la Norvège qui en bénéficie le plus, et se classe au sixième rang mondial des pays exportateurs13. Cependant, la production y est déjà déclin : le pic pétrolier a eu lieu, selon les estimations, entre 200114 et 200715. La Norvège se distingue par le « Fonds pétrolier du gouvernement », un fonds financier d’actions et d’obligations tirés des revenus du pétrole et du gaz, qui vise à garantir le bien-être aux Norvégiens et à leurs générations futures16.  

Obr. 4 

 Mh 5 

Nous verrons le mois prochain comment ces atouts procurés par la mer sont associables à d’autres, et terminerons cet aperçu de la mer du Nord avec une vision plus poétique en la contemplant à travers le regard des artistes qui l’ont côtoyée.

Bibliographie :

  1. Voir, pour informations complémentaires sur les superstructures déployées aux Pays-Bas pour protéger son territoire contre la mer (Plan Delta, Oosterscheldekering et Afsluitdijk), cet article de la BBC :
    http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8362147.stm  
  2. National Geographic http://news.nationalgeographic.com/news/2001/08/0829_wiredutch.html  
  3. La précision de ces chiffres fait bien entendu l’objet d’un débat aride entre pro et anti-GIEC (IPCC en anglais), objet qui ne sera pas traité dans le présent article. Voir la dépêche AFP sur ces chiffres :  http://news.fr.msn.com/ecologie/article.aspx?cp-documentid=152153005
  4. Voir la réglementation européenne en vigueur en Mer du Nord sur le site de l’IFREMER (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer) : http://wwz.ifremer.fr/peche/Le-monde-de-la-peche/La-gestion/combien/Tailles-minimales/Poissons-Manche-Mer-du-Nord
  5. Voir le détail de l’état des ressources sur le site de l’IFREMER : http://wwz.ifremer.fr/peche/Les-fiches/Par-pecheries/Mer-du-Nord
  6. Voir les objectifs de la Politique commune de la pêche sur le site de l’Union européenne :http://europa.eu/legislation_summaries/maritime_affairs_and_fisheries/fisheries_resources_and_environment/l66006_fr.htm
  7. Les Provinces-Unies étaient, à peu de choses près, l’ensemble constitué par les Pays-Bas et la Belgique actuels.
  8. Comparaison basée sur un article de l’économiste Benoît Tonglet, lui-même inspiré de Braudel et Goldstein.
    http://www.lalibre.be/archives/divers/article/165347/le-point-sur-la-puissance-hegemonique-des-etats-unis.html
  9. Pour rendre compte de la puissance des Provinces-Unies et d’Amsterdam, voir cet article publié à la Haute École de Commerce de Lausanne :
    http://www.hec.unil.ch/jlambelet/Groupe8_HE.doc  
  10. Ce classement est établi par tonnes traitées. Voir cet article publié à l’Université de Nancy-Metz http://www.ac-nancy metz.fr/enseign/transportslp/PDF/ports%20europenns%20maritimes.pdf
  11. Carte des canaux navigables d’Europe : http://www.worldcanals.com/vev/fr/canaux_carte.htm
  12. Voir
    http://www.wingas.de/zeebrugge.html?&L=1
  13. Voir
    http://www.norvege.no/About_Norway/business/Industrie/oilgas/
  14. Voir http://www.selectra.info/index.php/Les-producteurs-de-gaz-naturel.html
  15. Voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Pic_p%C3%A9trolier#Le_pic_p.C3.A9trolier_des_principales_r.C3.A9gions_de_production
  16. Voir http://www.arte.tv/fr/Regards-croises-n_C2_B03/1163586.html

Sources pour les illustrations : 

  • Wikimedia Commons 
  • Documentation de l’Union européenne 
  • La documentation française 

Odpovědná redaktorka: Selma Hamdi

Titulní obrázek přijat z:http://www.sxc.hu/browse.phtml?f=download&id=467791

Text neprošel jazykovou korekturou.

Jak citovat tento text?

Detaille, Mathieu. La mer du Nord - premiere partie [online]. E-polis.cz, 27. březen 2011. [cit. 2017-09-22]. Dostupné z WWW: <http://www.e-polis.cz/clanek/la-mer-du-nord-premiere-partie.html>. ISSN 1801-1438.

[Nahoru ↑]


Hodnocení

Hodnocení: 4 hvězdiček / Hodnoceno: 1x


Přidat komentář

Vložit komentář

Na tento příspěvek zatím nikdo nereagoval! Buďte první!




Novinky

E-polis.cz hledá autory!
[22. červenec 2014]
Časopis stále hledá nové interní redaktory a další externí spolupracovníky, kteří budou ochotní se podílet na vytváření obsahu. Své články posílejte k posouzení na email redakce@e-…

Kde se diskutuje?

Je nám líto, u tohoto zdroje žádné položky nebyly nalezeny :-(