Le plat pays

 7. listopad 2011  Mathieu Detaille   komentáře

L’expression revient régulièrement dans ces lignes, et nous prendrons aujourd’hui le temps de s’y arrêter par l’intermédiaire de Jacques Brel. Ce chanteur francophone, né en région bruxelloise, évoque la Belgique sous bon nombre de ses aspects à travers ses chansons. Parmi celles-ci, « Le plat pays ».

Zdroj: commons.wikimedia.orgZdroj: commons.wikimedia.org

L’expression revient régulièrement dans ces lignes, et nous prendrons aujourd’hui le temps de s’y arrêter par l’intermédiaire de Jacques Brel. Ce chanteur francophone, né en région bruxelloise, évoque la Belgique sous bon nombre de ses aspects à travers ses chansons. Parmi celles-ci, « Le plat pays ».

Utiliser « Le plat pays » pour parler de la Belgique ne date pas de Brel. On peut faire le parallèle entre le Pays plat, qui désigne la Belgique, et le Pays bas (Nederland) qui désigne les Pays-Bas, deux nations aux destins étroitement liés.

La chanson utilise pour repères les quatre points cardinaux, Nord, Sud, Est, Ouest, et commence par la mer du Nord. Jacques Brel y parle des brumes incessantes qui recouvrent cette mer, et dont le paysage est souvent triste, voire déprimant. Suit la phrase « Avec infiniment de brumes à venir », qui à l’époque de Brel comme à la nôtre peut être comprise de deux manières. La première, bien entendu, fait référence à la répétition infinie, désespérante, de l’horizon gris, saturé de nuages lourds. La seconde renvoie au passé brouillé, et au futur maussade de ce pays qui n’en finit pas de se poser des questions existentielles. Brume peut en effet signifier en français prosaïque des moments incertains et troublés.

Brel évolue ensuite dans la peinture de son pays, et y apporte des nuances. Ainsi en est-il de ces « noirs clochers comme mâts de Cocagne ». Ainsi apparaissent par-dessus la brume des clochers majestueux, comme si sous ces nuages désespérants se cachait un pays merveilleux et insoupçonné… là où il fait bon vivre, là où à l’abri du monde des gens vivent en harmonie et dans l’allégresse. Il termine en chantant « Écoutez-le vouloir », comme si, sans y paraître, il y avait dans ce pays une volonté sourde d’exister et de survivre sous ce ciel pesant.

« Avec un ciel si bas qu'il fait l'humilité » poursuit-il encore. « Belge mais pas fier de l’être » oserait-on traduire.  Au point qu’un « canal s’est pendu », tellement les bâtiments eux-mêmes supportent mal la grisaille. « Avec le vent du Nord qui vient s'écarteler, Avec le vent du Nord écoutez-le craquer », car la Belgique est à tout vent, aux prises avec ses voisins puissants, mais surtout avec ses luttes intérieures qui la fossoient autant qu’elles la régénèrent encore et toujours.

Enfin, enfin, y a-t-il de l’espoir dans ce pays. Avec la fin des brumes, les plaines qui fument au soleil et évaporent la brume accumulée pendant ces longs mois, avec l’immigration qui couvre le pays de parfums et musiques jolies. Ainsi le Sud est-il lui aussi présent, à travers ces mélanges et influences qui contrastent avec le paysage souvent déprimant et pourtant magistral.

Cette chanson a ceci de particulier qu’elle permet aux étrangers de découvrir la Belgique par ce qui en fait sa caractéristique la plus frappante : une existence anonyme dans un environnement hostile au bonheur, un pays sans grand charme ni qualités extérieures. Mais un pays qui, quoique reclus sous sa grisaille, est brassé par d’innombrables influences étrangères sans en avoir conscience. Un pays aussi où sans s’en rendre compte on vit comme en Cocagne, dans un bonheur diffus, insaisissable mais bien présent.

Jacques Brel est généralement reconnu comme étant le chanteur belge et le chanteur francophone le plus talentueux. On terminera en notant qu’avant de se consacrer à la chanson, il a hésité à devenir éleveur de poules ou cordonnier. 

Odpovědná redaktora : Selma Hamdi

Text neprošel jazykovou korekturou.

Titulní obrázek převzat z: http://www.sxc.hu/photo/467791

Jak citovat tento text?

Detaille, Mathieu. Le plat pays [online]. E-polis.cz, 7. listopad 2011. [cit. 2017-11-24]. Dostupné z WWW: <http://www.e-polis.cz/clanek/le-plat-pays.html>. ISSN 1801-1438.

[Nahoru ↑]


Hodnocení

Zatím nikdo nehodnotil


Přidat komentář

Vložit komentář

Na tento příspěvek zatím nikdo nereagoval! Buďte první!




Novinky

E-polis.cz hledá autory!
[22. červenec 2017]
Časopis stále hledá nové interní redaktory a další externí spolupracovníky, kteří budou ochotní se podílet na vytváření obsahu. Své články posílejte k posouzení na email redakce@e-…

Kde se diskutuje?

Je nám líto, u tohoto zdroje žádné položky nebyly nalezeny :-(